AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Course Matinale[PV Lucas]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 27 Fév - 8:19

Les oiseaux commençaient à gazouiller à cette heure hâtive de la journée. Il était six heure du matin et Emmah venait de se réveiller dû à la vibration de son portable qui lui faisait penser d'aller jouer au tennis un peu avant d'aller aux cours qui commençaient à 10h00. Elle se lève de son lit et marche paresseusement vers son garde-robe qui se trouvait juste en face de son berceau douillet et choisie deux sortes de vêtements. Premièrement pour son entraînement, qui allait débuter par une belle course et se terminer en jouant au tennis devant un mur, et secondo pour ses vêtements qu'elle portera pendant la journée. Elle met le deuxième tas de vêtements dans son sac de sport et y met tout ce qu'elle à de besoin : raquette, balles,shampoing, serviette, bouteille d'eau, savon pour le corps, débarbouillette propre... Enfin, vous comprenez j'espère ? La blondinette s'habille et se dirige alors vers le gymnase de l'université pour pouvoir au moins courir pendant une bonne heure et passer le reste du temps à se pratiquer à jouer un de ses sports favoris.

Elle se retrouve dehors, marchant sur le terrain de football qui était entièrement désert-ce qui est rare-et qui laissait un silence qui, honnêtement, était apaisant. Elle marche alors tranquillement et ouvre les porte du pavillon où se trouve le gymnase et, à sa plus grande chance, personne n'y était. Déposant son sac au sol, elle commence à s'échauffer et la voilà qui commence alors à courir, son iPod dans une main, les écouteurs dans les oreilles, se perdant dans la mélodie. The Rolling Stones. La voix e Mick Jagger dessinait ce qui semble être l'ombre d'un sourire aux lèvres de la blondinette. "Till the next goodbye" faisait vibrer délicatement les écouteurs de notre artiste et l'emmenait dans une époque où la musique prend pleinement son ampleur et nous faisait rêver... Espérer..Imaginer. 1974.

Emmah portait une camisole blanche qui était relativement longue, lui arrivant probablement au milieu des fesses et, comme pantalons, des jogging très lousses. À pieds, des souliers de sport, Nike, finalisait son look sportif. C'est rare de voir Emmah ainsi, sauf trois fois par semaine, les matins uniquement. L'artiste avait changée de comportement dernièrement... Avec ses amis, sa famille... Sauf pour une personne qu'elle a croisé dernièrement, Nate... Autre que ça, elle est devenue plutôt sérieuse et ne prend plus trop les bêtises... Elle est à court de patience puisque son petit ami l'a "abandonné" pendant un mois et quelques jours, alors elle s'en prend à l'univers entier. Les yeux fermés pendant une fraction de seconde, elle ne se rend pas compte que la porte du gymnase s'est ouverte et un jeune homme y a pénétré. Les yeux présentement ouvert, Emmah regarde rapidement le nouvel arrivé et fronce que très légèrement ses fins sourcils châtains et continue sa course matinale...Par contre, elle retire les écouteurs de son iPod pour pouvoir entendre SI JAMAIS le nouvel arrivé a à lui parler.

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 27 Fév - 13:32

Matinal comme toujours, il avait été pourtant levé bien tôt ce matin, dure nuit, les yeux ouverts dans son lit, le voilà qui se tournait sur le côté pour que ses yeux glissent sur le réveil: 5 h 30. Long soupire, mais Lucas se lève pourtant très rapidement. Le voilà qui enfile un boxer, un jogging gris, encore légèrement engourdit, le beau jeune homme s'étire de tout son long. Passant à côté de l'armoire où se trouve ses affaires, le voilà qui attrape un t-shirt blanc pour le mettre. Son regard est préoccupé, il cherche quelque chose avec attention. Son sac! Un grand sac de sport noir, Lucas y mettra des affaires propres qui correspondent plus à son style vestimentaire pour l'Université. Une paire de chaussure et le voilà prêt, enfin, pas tout à faire... Ses deux mains saisissent un sweat shirt, tout aussi gris que son jogging avec quelques particularités, capuche et son nom "Greyson" marqué très clairement en bleu dans le haut de son dos. Prêt, il quitte enfin la maison en attrapant son ballon de basket au passage.

Allumant son I-Phone une fois la porte refermée derrière lui, Lucas laisse la musique l'envouter comme à chaque fois qu'il va s'entrainer, enfin ici, c'est assez nouveau... Son échauffement commence ici, il court en effectuant des dribbles avec son ballon tous plus beaux les uns que les autres, c'est habituel... D'après ce qu'il sait, le gymnase et les terrains de sports ne sont pas loin d'ici, tant mieux. L'air est frais, oh non, il ne regrette pas d'avoir prit un sweat. Musique calme pour le moment, "Sorry" de Chris Daughtry raisonne dans ses écouteurs, la rue est très silencieuse, le monde s'éveille à peine et lui cherche sans cesse son chemin. Rues après rues, ses yeux noisettes recherche le fameux gymnase, jusqu'à ce qu'en fin, il puisse l'apercevoir. Tant mieux, il était bien échauffé à présent. Traversant les divers terrains, football, handball, volley, tous sont déserts. Dans un sens ça l'arrange, Lucas préfère être seul en ce moment. La porte du gymnase est à présent face à lui, calmant son pas, l'étudiant s'avance.

Main posée sur la porte, elle viendra la pousser lentement pour pénétrer dans le gymnase. A sa plus grand surprise quelqu'un est déjà là, ce qui stoppera son pas d'ailleurs... Ballon contre le ventre, sourcils légèrement froncés, son regard est posé sur la Blondinette face à lui, il n'est pas donc pas le seul sportif matinal ici. Elle ne semble pas encore l'avoir remarqué, avant qu'elle ne se décide enfin à se retourner pour avoir en quelque sorte la même réaction que lui. Lui en tout cas, il ne se contente pas d'enlever une oreillette son I-Phone, Lucas l'éteint. Ses lèvres laissent s'échapper un
"Bonjour..." doux et léger qui planera longtemps dans l'air. Posant son sac sur un banc à côté, la poigne sur son ballon se renforce. Le terrain de basket était juste là, c'était un beau terrain, lui rappelant très clairement le terrain de son lycée où il avait gagné à deux reprises le championnat d'état. Ne sachant pas vraiment pourquoi son regard glisse à nouveau sur la jeune femme présente là, juste devant lui et puis il s'en détourne en remuant la tête. Le temps de visionner le panier et le voilà qui se prépare. Un tire en expansion très lointain... qui rentre avec aisance dans le panier. Rien à dire, Lucas sait encore très bien jouer. Bien sûr, il ne fait pas ça pour se rendre intéressant mais simplement parce qu'il est là pour ça, si elle veut lui adresser la parole, elle le fera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 27 Fév - 18:40

La jeune blondinette courrait encore en rond autour du gymnase, le bruit de ses pas raisonnaient en écho. Elle ne s'attendait pas à ce que le jeune homme lui adresse la parole mais bon.. Ça fait de lui probablement un petit sociable. Quoi que ... Faut pas juger un livre par son couvert, sa grand-mère lui a toujours dit ce proverbe. Elle le regarde longtemps en courant avant de laisser échapper un...

-Bonjour...


...d'entre ses fines lèvres rosées. Ce mot est dit quelque peu de façon indifférente avec une légère touche de douceur. Emmah a toujours été comme ça.. Douce avec les gens. Par contre, comme expliqué, elle passé un très mauvais mois alors ne lui demandez-pas d'être joviale puisqu'elle vous répondra surement avec le plus beau doigt d'honneur. Elle s'arrête près de son sac, qui se trouvait à côté de celui au nouveau, et prend sa bouteille d'eau qui était froide. Emmah habite dans les dortoirs de l'université alors elle n'a pas besoin de marcher longtemps avant d'arriver au gymnase et le temps qu'elle arrive au gymnase sa bouteille n'a pas eu le temps de se réchauffer. Elle bois une gorgée, assoiffée la pauvre blondinette et ferme alors la bouteille pour la remettre das son sac. Ce qu'elle a oubliée de faire ce matin est de bandagé son genou... Voyez-vous, Emmah a eu un accident il y a de cela un mois et quelques.. Son petit ami a échapper un verre ce qui éclata en plusieurs morceaux et Emmah, gentille comme elle est, l'a aidé mais un énorme morceau de verre lui a pénétrer la peau jusqu'à l'os. Alors, n'ayant malheureusement pas suivit les ordres du chèr médecin de l'hôpital, elle se trouve maintenant avec un genou qui lui fait très mal.

S'assoyant sur les escaliers du gymnase, elle porte son regard sur le petit nouveau et le voit faire ce panier qui, ma foi, était plutôt exquis. Elle eut un léger sourire en mettant son bandage autour de son genoux et, une fois terminée, elle se lève et s'approche du ballon. Voyant bien que le jeune homme ne s'y approchait pas, restant où il était. Elle prend alors, sans gêne, le ballon du sol et le lance vers le panier, ce qui aurait fait un excellent trois points. Elle tourne la tête vers le nouveau et esquisse un sourire, très léger. Elle se penche et prend le ballon, lui lançant par après pour qu'il l'attrape.

-Visiblement, tu sais jouer au basketball...


Dit-elle, histoire de faire sa petite sociable. Elle aime vraiment les nouvelles rencontres et peut-être que le nouveau ferait un excellent ami, qui sait ? Elle croise alors les bras, le regardant.. L'analysant du haut en bas. Elle tourne la tête vers le panier et se souvient le temps où elle était une cheerleader à New York... elle a encore son uniforme, aussi ! Le bon vieux temps...

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 27 Fév - 19:00

Elle lui répond, oui Emmah a eu un temps de réaction, le temps qu'il mette son panier et la demoiselle lui adressait un Bonjour en guise de politesse. Son regard s'était posée sur elle, la fixant tout au long de sa course, en oubliant même le ballon, bizarre, curieux pour une fois. Elle s'arrêtait, buvait de l'eau fraiche, tout semblait prévu pour qu'elle fasse du sport dans les meilleures conditions. Un point négatif, son genou semblait légèrement endolorie, les blessures de ce genre, Lucas ne les connaissaient que trop bien, alors il ne pouvait s'empêcher d'avoir mal pour elle. Immobile depuis tout ce temps, l'ancien basketteur continue de la fixer, un bandage était plus raisonnable en effet. Enfin, tout à une fin, son regard s'en détourne. Regard posé vers le panier en reprenant son souffle tranquillement après son long footing, puisqu'il ne l'avait pas encore fait maladroitement.

Main sur les hanches, son regard s'en retourne vers elle lorsqu'elle se redresse pour mettre un trois points. Action qui laissera un léger sourire s'échapper de ses lèvres tandis qu'il remue la tête amusé par ce que vient d'accomplir la Blondinette. A nouveau, Emmah ramassait le ballon pour cette fois-ci, le lui lancer. L'attrapant en gardant un sourire accueillant, rien de méchant chez lui, Lucas est fort agréable pour le moment. A sa question il hausse les épaules tout en gardant le ballon contre lui, vieux ballon qui semble couvert de souvenirs, de joies, de peines.


"Tu viens... Dieu... Tu viens de mettre un trois points! Pas mal du tout je dois dire. Jouer au basketball, moi? Euh... Disons que j'ai passé toutes les années de ma vie à pratiquer ce sport, c'était un rêve de gosse. Mais tu te défends bien toi aussi, il faut croire."

Un bien plus grand sourire, beaucoup plus décontracté, Lucas n'a jamais eu de mal à parler avec les autres et ça se voit. Maintenant qu'il y fait attention, l'étudiant croit l'avoir déjà croisé du regard plusieurs fois à l'Université, c'est ce qui vaudra ce regard plissé et envoutant qu'il lui lancera. C'était tout à fait involontaire, c'est lorsqu'il réfléchit en vérité. Son passé était si proche de lui et pourtant... Lucas voulait simplement l'oublier le plus vite possible sans pour autant oublier ses amis et sa famille.

"Tu es dans cette Université, non? Je crois t'avoir déjà vu là-bas. Je ne fais pas vraiment attention quand je marche et surtout quand je suis nouveau dans l'établissement d'une ville que je ne connais pas du tout. Excuse moi, je suis impolie. Lucas Greyson, enchanté."


S'avançant vers elle, tenant le ballon de sa main gauche, Lucas lui tendait sa main droite avec beaucoup de sympathie. Maintenant qu'on y était, son visage n'était plus aussi froid que tout à l'heure, pas si méchant que ça! Simplement à l'écart de la vie, comme s'il tentait de la fuir et de simplement la parcourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 27 Fév - 19:24

Emmah à remarquer alors le hochement positif de la tête de Lucas et cela crée un leger rire de la part de la jolie blonde. Pas un rire méchant, un rire plutôt satisfait de son coup de trois points ! Elle regarde Lucas en se mordillant la lèvre inférieure, tout en souriant. Finalement, son regard verdâtre se pose sur le panier et se souviens tous ces souvenirs du High School... Tous les match de basketball qui se sont déroulés à son Lycée... Soudainement elle est prise d'une profonde nostalgie qui efface légèrement ce sourire à ses lèvres mais qui, toutefois, la laisse heureuse. Une fois de plus, il lui adresse la parole et Emmah tourne gentiment la tête vers lui pour l'écouter. Elle rit ensuite quand il s'exclame sur son trois points et s'avance lentement vers lui, les bras croisés.

-J'étais cheerleader pour une équipe de basketball à mon lycée et les joueurs m'ont appris quelques trucs !,réponds alors Emmah maintenant devant lui, un rêve d'enfant ?...Hmm..On a tous nos rêves d'enfants que l'on veut qu'ils se réalisent.. Il faut tout simplement avoir la volonté de le faire..

Elle baisse la tête vers ses propres souliers et réfléchis légèrement. Elle repense à sa grand-mère qui lui a dit de s'accrocher après son rêve... Emmah a deux rêves. Le premier rêve consiste à être choisie pour un fameux magasine d'artiste pour ses beaux dessins et le second est de travailler dans le domaine de la musique. Elle ne veut pas jouer dans un groupe.. Plutôt signer les groupes dans un contrat qui vient de sa compagnie... Mais ce rêve est un rêve qui vise haut et Emmah à vraiment beaucoup de misère à viser haut depuis le départ de sa grand-mère. Elle lève les yeux vers Lucas et hausse un sourcil lorsqu'il la regarde de cette manière envoutante... Finalement, il parle et Emmah sourit par après et aquièce de la tête,suivit d'un sourire en coin.

-Effectivement je suis de l'université... Ehmm..Je crois t'avoir croisé également mais j'étais plutôt pressée pour donner un cours de tutorat à un élève... Peut-être.. !Hmm..! Je savais que tu étais nouveau !Mais bon je te montrerai les place où tu dois et ne dois pas aller..

Dit-elle gentiment. Elle est sympathique c'est vrai, elle ne veut pas que Lucas soit avec les mauvaises personnes.. Et Emmah sait très bien qui sont ces mauvaises personnes alors bon. Il se présente alors et lui tend la main. Main qu'elle prend avec délicatesse, un sourire aux lèvres. Elle a remarqué qu'il n'est plus froid et distant comme il y a de cela plusieurs minutes.. Emmah aime mieux cela ainsi. Il lui fait changer d'idées et c'est bien ! Elle serre sa main alors, souriante.

-Emmah Johnson.. Enchanté, Lucas !

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 27 Fév - 21:43

Emmah semblait bien morose à première vue, mais Lucas la faisait rire, tant mieux se disait-il, les gens tristes ne sont pas ceux qu'il préfère. Il est attentif comme à chaque fois qu'il parle à quelqu'un, au moindre mot, au moindre geste. En réalité, lorsqu'elle ne sourit pas, il s'aperçoit très rapidement qu'elle est perdue dans ses pensées, son regard se plisse à nouveau. Et puis, là voilà qui est prise d'un fou rire lorsqu'elle repense à son passé, l'écoutant à son tour sans bouger d'un pouce. Emmah était donc une Pom-Pom Girl comme on dit, c'était toujours agréable pour un joueur de se sentir encourager par un groupe de jolies filles, lui aussi en avez eu beaucoup... Souriant longuement en l'écoutant, ce dernier commençait à mourir ou plutôt... Prendre une teinte d'amertume et de douleur, détournant les yeux vers le sol du terrain sur sa droite.

Cependant, Lucas l'écoute encore lorsqu'elle s'adresse à lui une nouvelle fois, reposant son regard noisette sur elle. Lorsqu'il entend "mauvaises personnes", son sourcil droit se hausse par curiosité, c'était sympa de sa part bien qu'il sache voir qui sont les bonnes et les mauvaises personnes. Elle vient ensuite serrer sa main avec délicatesse et une grande douceur, ce qui le laissera perplexe et ailleurs un moment, secouant la tête, Lucas reviendra à la réalité. C'est d'ailleurs avec cette même main qu'il viendra se gratter la nuque pour détendre ses muscles du fait de leur raideur. Il est encore tôt, la fatigue pèse sur son visage mais il reste là, debout, fier et apaisé. On pouvait déjà en déduire que sa volonté prenait le dessus sur la fatigue.

"Cheerleader hein? J'espère que tes chorégraphies étaient meilleures que celles des nôtres. Elles avaient un côté légèrement ridicule! J'ai réalisé mes rêves d'enfance, un ne peut être accomplit, j'y risquerais ma vie. C'est gentil de me faire visiter l'Université, hier j'ai passé la journée à chercher ma salle de cours, je continue de me perdre... Enfin! Par rapport au reste, ne t'en fais pas, je suis un grand garçon aujourd'hui, j'ai appris à discerner les bonnes personnes, et j'en vois une en face de moi alors... Que dirais tu d'apprendre un peu plus sur le basket?"

C'est une invitation, rien de plus, qu'elle ne le prenne pas comme de la drague ou quelque chose d'autre, pour le moment, ça ne lui traverse pas l'esprit car Lucas ne se le permettrait pas. S'éloignant d'elle, le sportif vient se positionner au milieu du terrain en l'attendant, commençant à faire rebondir le ballon sur le sol pour s'échauffer. Encore un tir, lointain, bien plus lointain qui finit dans les filets avec perfection.

"Emmah, ça change des prénoms que j'ai connu, c'est jolie. Allez viens, je t'attends."


Un clin d'oeil et un sourire alors qu'il vient ramasser le ballon roulant au sol. Sympathique, enthousiaste et amical, rien à dire, c'est quelqu'un de vivant. A voir ce qu'il perçoit à travers elle, Emmah a bien besoin de s'amuser. Mais après tout, ce n'est que préjugés, le temps lui dira le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 27 Fév - 22:39

C'est vrai qu'à première vue, ces temps-ci, Emmah a toujours l'air morose... Triste. Surtout sombre un peu, ne sachant pas ce qu'elle veut clairement. Ça fait du bien de parler à quelqu'un qui est attentif mais reste qu'Emmah a de la misère à faire entrer les gens dans sa petite bulle. En fait, elle croyait qu'elle en avait finit avec ce sentiment de difficulté face aux autres mais depuis quelque temps, elle a beaucoup de difficulté face aux autres personnes. Incluant Lucas, sans le vouloir. Oui, Emmah était une "pom pom girl" mais pas comme toutes les autres. Les autres étaient de belles poupées qui portaient un pouce de maquillage au visage, les vêtements toujours beaux, les cheveux toujours bien lissés ou frisés avec cet allure angélique qui était ambivalente avec leur côté diabolique. Emmah, elle, était la jeune femme qui adorait tout ce qui était de naturel. Pas trop de maquillage, les cheveux en bataille, les vêtements de style Rockstar... Elle était tout le contraire de ses fameuses collègues chorégraphes et être unique dans ce monde c'est ce qui fait de nous, nous.

Emmah est comme ça face aux nouveaux, elle trouve cela très dommage qu'ils s'impliquent avec les mauvaises personnes mais... S'ils choisissent leur propre chemin, Emmah n'avait plus affaire la dedans. À chaque fois, elle se dit qu'elle va laisser faire les gens ce qu'ils veulent faire mais... Elle ne peut tout simplement pas les voir sombrer dans son ancienne vie... Ce qu'elle a vécu à cause qu'elle était, non seulement mal en point mais elle se tenait avec de mauvaises influences.. Et donc voilà. Emmah croise les bras sous sa poitrine et regarde Lucas attentivement lorsqu'il lui parle, souriant que très très légèrement. On pourrait même aller dire que c'est l'ombre d'un délicat sourire que l'on voit dessiner à ses lèvres. Elle hoche positivement la tête lorsqu'il lui dit "cheerleader hein?" et l'écoute parler, riant légèrement en baissant la tête et les yeux une fraction de seconde et, gardant sa tête légèrement baissée, elle lève ses yeux verts vers les yeux noisettes de Lucas et garde son sourire tout le long de son discours.


-Ouais, cheerleader ! En fait, nous n'avions pas le choix de se pratiquer pratiquement tous les jours pour être "les meilleures" selon notre Capitaine... Et il ne faut pas lâcher prise de son rêve, Lucas... C'est ce qu'on a de plus précieux.

Dit-elle en hochant positivement la tête, celle-ci maintenant relevée. Elle rit légèrement quand il lui avoue qu'il avait chercher, la journée précédente, sa salle de cours et qu'il se continue de se perdre... Ça lui r'appelle sa première journée et même là,elle se perd quelques fois encore. Elle hoche positivement la tête, lui expliquant que c'est normal d'aider les gens à s'intégrer dans un nouvel endroit, nouvelle vie... Finalement, elle s'avance vers le milieu du gymnase très lentement, laissant Lucas la dépasser et se place un peu en avant de lui, elle n'a jamais lancer le ballon de si loin alors si elle y arrive, ce sera quand même un grand accomplissement !

-Hmm ! Eh bien j'aimerais bien apprendre plus sur le basket ! alors que vas-tu m'apprendre maintenant ?


Emmah ne pense pas qu'il la drague.. Si elle pense que tous les garçons la dragueraient en lui demandant ce genre de chose, les hommes au grand complet seraient après elle... alors non, elle ne pense aucunement que Lucas la drague, elle trouve cela plutôt amusant qu'il l'invite à apprendre plus sur que basket, un sport qu'elle aime bien quand même puisqu'elle a Cheer pour l'équipe de son lycée pendant environs quatre ans ! Un tir.. Et c'est le but! Elle tourne les yeux vers Lucas et, de gros yeux ronds le fixent. Elle était vraiment impressionnée...


-Wow... C'est moi où bien tu as été le tireur de ton équipe ?


Dit-elle alors, suivit d'un rire. Elle tourne la tête vers le panier et s'avance vers le ballon qui rebondissait lentement avant ce rouler jusqu'aux estrades, les escaliers où habituellement, sont assis plusieurs spectateurs qui grondent pour le but de leur équipe favorite... Que de souvenirs... Elle tourne alors vers Lucas, le ballon dans les mains et s'avance où il se trouve, un peu plus en avant de lui et dribble le ballon... Lance... Le ballon rebondit sur le bord du fillet et tombe plus loin. Elle se mord la lèvre inférieure et regarde Lucas, haussant les épaules, les gardant haussées pendant plusieurs secondes...

-Oups...

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 27 Fév - 23:42

Si elle savait dans quelles eaux il est passé lui est aussi et pourtant... La tristesse ne semble pas l'avoir atteint comme s'il était imprégné des plus fortes convictions du monde en ce qu'il doit accomplir. Tout ce qui allait se construire dans sa vie, il savait qu'il en était l'architecte et que jamais Lucas ne devrait baisser les bras pour y parvenir coute que coute. Son regard s'était donc posée sur elle lorsqu'elle s'était approché de lui lorsqu'il l'invita à apprendre un peu plus sur le basket. Contrairement à ce qu'elle croyait, Lucas ne la jugeait pas, elle était bien plus existante qu'un simple Pom Pom Girl et cela... Il lui avait suffit d'un regard pour le savoir. Bien qu'il n'en dise rien, rien ne l'empêche de penser qu'elle a un style très classe malgré tout et que son charme est très attirant aussi simple puisse-t-elle être. Justement, il faisait partis de ceux qui n'aimait pas les nanas compliquées et superficielles.

Son chemin, il l'avait toujours tracé lui même, dans des marées de mensonges et de coups, sans tomber à terre. Fort dans ses convictions, personne n'avait encore pu l'influencer. Il eu un léger sourire triste lorsqu'elle lui parla de ne pas abandonner ses rêves, malheureusement, Lucas était atteint d'une maladie rare qui ne lui permettait pas de se donner à fond dans le sport sous risque de mourir. Et c'est pour ça qu'il ne peut se permettre de faire peur à sa mère et à sa petite soeur. Enfin, la voilà qui vint se mettre juste à côté de lui pour lui montrer un véritable tire de professionnel, Lucas en connaissait un très long rayon. La réaction d'Emmah est assez amusante, on dirait qu'elle ne le croyait pas capable d'avoir effectuer un tel shot avant qu'il ne lui ai montré.


"J'étais le tireur de mon équipe en effet, utilisé pour seulement 10 minutes de chaque rencontre la dernière année, je ne pouvais en faire plus à cause de ma maladie de coeur, mais j'ai été fier de donner la victoire à mon équipe lors de la finale du championnat."


C'est pas qu'il ne la draguerait pas, bien au contraire, mais Lucas n'est pas de ce genre de personnes qui vont attraper la personne qui passe et pas seulement, il a pu développer une forte intuition, sachant par exemple, qu'Emmah n'a plus le mordant et que ce n'était pas le moment d'aborder ce genre de relations. Toutes ces choses tournent dans sa tête sans le gêner durant le discours qu'il portera à Emmah en lui racontant ces aventures dans sa petite ville, riant en se remémorant ces moments.

Et c'est par la suite, qu'elle se baisse pour ramasser le ballon roulant au sol suite à son tir. Ses deux mains fines saisissent le ballon et se rapprochant de lui, elle tente sa chance à son tour. Et même si elle échoue, le ballon touche tout de même la barre ce qui le fait sourire, non pas moqueur mais assez impressionné. Par chance, le ballon venait à rebondir assez prêt de lui, le saisissant au passage, pour s'approcher calmement d'elle. Lui tendant le ballon une nouvelle fois, lui déposant même dans les mains.


"Laisse toi faire, je vais te donner la position."


Se positionnant derrière elle, la tête juste au dessus de son épaule, avec ses jambes, il lui donne le bon positionnement pour ses appuies. Ensuite, ses bras se collent aux siens pour améliorer son tir le mieux possible. Lucas fait ça très bien, il est patient et attentif à ce qu'elle fait. Il commence alors à lui expliquer lentement, lui disant que son tir précédent était déjà très bien, on dirait un entraîneur qui donne des conseils à une de ses élèves. Il hoche ensuite la tête lorsqu'elle tout comme il faut, se reculant légèrement pour l'observer très attentivement.


"Vas y, tire en sautant très légèrement pour te donner plus de puissance."

Lucas croise alors les bras sur son torse, tout cela lui rappelait bien des choses mais l'étudiant n'en montre rien, stable et totalement décontracté, au passage, Emmah avait un parfum très agréable pensait-il. Mais ça lui rappelait aussi les moments qu'il a passé à apprendre à sa soeur à jouer au basket étant plus petite, c'est vrai qu'elle est très douée, mais elle est plus attirée par des études de droit. Sortant de ses pensées, il sourit à Emmah en l'observant faire. Dans son regard, sa voix, et sa façon de faire, émanait une grande tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Jeu 28 Fév - 6:43

Emmah admire ce genre de personnes... Qui ne montrent aucune émotion même s'ils ont vécu l'enfer. Elle aimerait tellement être comme eux... Comme Lucas qui ne montre pas de tristesse et de faiblesse face à la vie mais quant à Emmah, le départ de sa grand-mère et les nombreux conflits amoureux qui lui ont traversé sa vie lui ont fait perdre plutôt espoir et lui ont fait chercher ce qu'elle veut vraiment dans la vie. Mais ce qui fait chaud au coeur d'Emmah c'est que Lucas la voit en tant qu'être humaine et non une zombie Pom pom girl comme toutes les autres cheerleader avec lesquels elle a côtoyer.. Sauf pour Kate, une amie de l'université, puisqu'elle et Kate s'entendent à merveille. Bref, Lucas lui annonce qu'il devaitjouer que dix minutes par match dû au fait de sa maladie liée à son coeur..Une maladie qui est très rare et qui renda Emmah plutôt curieuse. Elle le regarde mais essaie de ne pas montrer cette curiosité qui la ronge. Eh oui, la jeune blondinette était de nature curieuse... !

-Alors tu devais vraiment en profiter pendant que tu avais ces dix minutes de jeu, pas vrai ?


Dit-elle, faisant référence à son gain au championnat. Emmah était certaine que leur équipe avait gagné ce championnat grâce à Lucas... Elle en était persuadée. Comment ? Aucune idée.. Parfois Emmah a ces étranges sensations qui lui traversent le corps, comme du déjà vue... Et bah elle savait que c'était Lucas et non seulement à cause de ces sentiments étranges mais bien car il avait l'air d'un jeune homme qui en était parfaitement capable.. Que même l'obstacle qui le ralentissait d'aboutir à ce rêve de gamin n'allait pas l'arrêter et qu'il allait continuer à combattre pour atteindre ce but qu'il s'est donné étant enfant... Mais cela, ce n'est que bien juger un livre par son couvert, elle qui avait l'habitude de ne pas faire ça...


Après qu'elle aie raté le ballon dans le panier, Lucas s'approche d'elle et lui dit comment se positionner pour bien avoir le filet lors du lancer. Elle se laisse faire, regardant Lucas du coin de l'oeil, la bouche légèrement entre-ouverte pour comprendre ce que Lucas lui disait. Ses jambes maintenant très bien positionnées, il glisse ses bras sur celles d'Emmah, les collant pour l'aider à améliorer son tir. Elle lève les yeux vers lui alors en l'écoutant avec la plus grande des attentions. Emmah a toujours été une fille facile à comprendre les choses. Il ne faut pas toujours qu'elle fasse répéter la personne pour comprendre, elle est vite. Quand Lucas dit que son tir était déjà bien, elle esquisse un sourire alors et regarde le panier un peu avant de regarder Lucas, une fois de plus. Elle acquiesce alors d'un signe de tête et regarde le panier.. Prenant tout son temps avant de lancer le ballon dans le panier. Finalement, elle se donne un élan et tir en direction du panier... Elle reste alors sur le bout des pieds voyant le ballon se diriger alors vers le panier et c'est un parfait tir! Le ballon pénètre dans le filet avec grâce. Elle se tourne face à Lucas,après avoir sauté de joie quand même, et s'avance vers lui.


-Tu sais, tu peux être un excellent entraîneur si tu t'y met vraiment!

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Jeu 28 Fév - 18:31

10 min, un temps à la fois si court et parfois si long. Sur un terrain de basket, les minutes sont longues et fatigantes, éprouvantes... Peut-être était-il la raison de la victoire du championnat d'état mais il n'en penserait pas un mot, plutôt à cheval sur l'esprit d'équipe. Lucas n'avait pas gagné seul, il avait gagné avec tous ses coéquipiers. Des préjugés, il n'en avait jamais eu envers quelqu'un, faisant partis des personnes ne se permettant jamais de porter de jugements sur les actes des autres. En tout point, il était déjà très mature et assez fixé quant à ce qu'il voulait faire et devenir. Pour profiter, Lucas l'avait fait oui... Mais il avait surtout joué à la base pour défier son père et lui prouver qu'il pouvait le dépasser et l'humilier, oui, le mettre plus bas que terre pour ce qu'il avait fait à sa mère.

Alors qu'il l'observe se concentrer très vivement sur le panier, un sourire amusé se poste sur ses lèvres en la voyant dans la position d'un véritable joueur de basket. Lucas était assuré qu'elle réussirait à mettre ce panier maintenant que le jeune homme lui avait donné les bases. Suivant des yeux le ballon se diriger directement dans le panier, un léger hochement de tête est fait par satisfaction, c'est vrai qu'en entraîneur, l'étudiant pourrait-être très bon, tant techniquement que tactiquement. Et cela, son coach le lui avait déjà dit, qui sait, peut-être deviendra-t-il l'entraîner des lycéens de n'importe qu'elle école un jour. A vrai dire, il n'y pensait pas vraiment en ce moment, plus concentré sur ses études mais aussi sur sa carrière d'écrivain. Ecrire, la facette mystérieuse de lui qu'Emmah ne connaissait pas encore.

La Demoiselle s'avance ensuite vers lui souriante, lui rendant un sourire tout aussi agréable et plutôt fier. Elle semblait joyeuse et oublier ses soucis, tant qu'il pourrait continuer à faire sourire les personnes dans une mauvaise passe, Lucas le ferait sans ne jamais douter. Un rapide regard vers l'heure, non pas qu'il s'ennuie, il voulait être sur d'avoir encore du temps à passer seul avec elle. Etrangement, Emmah lui rappelait sa meilleure amie, qui à présent était mariée et qu'il ne pouvait malheureusement plus autant voir qu'avant. C'est elle qui l'avait lancé dans sa carrière d'écrivain en ne cessant de l'encourager.


"Je peux oui, mais pas encore, j'ai d'autres choses à faire pour l'instant. Mais je n'abandonne pas cette idée, enseigner un sport que j'aime autant aux autres sera toujours logé dans un coin de ma tête. Et toi, tu es une très bonne élève, on ne trouve plus vraiment de personnes disciplinées par ici."

Attrapant sa serviette au sol, il la passe autour de son cou pour ne pas la laisser trainer. Lucas laisse échapper un léger rire, comme un chuchotement, tout lui manque mais cela le rend encore plus fort. C'est bien ce qu'il pensait à présent, se tournant vers Emmah, il lui expliquait qu'il était content de l'avoir rencontrée aujourd'hui, rassuré sur le fait qu'il existe des personnes comme lui ici! Et puis il se tourne vers elle, sans réellement savoir pourquoi, s'approchant d'elle en gardant ce sourire en coin qui n'avait rien de pervers mais plutôt de satisfait.

"Tu sais, je ne te connais pas vraiment bien pour te juger mais, je peux voir dans ton regard cette chose qui manque, et que quoi qu'il advienne tu dois suivre ton chemin. Il y a des moments dans nos vies où on se trouve à un croisement. On a peur, on est perdu, on est sans repère. Les choix qu’on fait quand ces moments peuvent définir le reste de nos jours. Naturellement, une fois confrontés à l’inconnu, la plupart d’entre nous préfèrent faire marche arrière. Mais de temps à autre, les gens osent aller vers quelque chose de mieux, quelque chose qui se trouve juste au-delà de la douleur d’être seul et juste au-delà du courage que ça demande de laisser entrer quelqu’un ou de donner à quelqu’un une deuxième chance. Quelque chose au-delà de la tranquille poursuite d’un rêve. Parce que c’est uniquement quand on est testé qu’on découvre vraiment qui on est. Et c’est uniquement quand on est testé qu’on découvre qui on peut-être. La personne qu’on veut-être existe, quelque part derrière un dur travail, la foi et la croyance et au-delà des chagrins d’amour et de la crainte de ce qui nous attend."

Belle tirade pour un basketteur n'es pas? Lui, ça lui était sortit de la bouche comme s'il racontait une histoire. Les plus grands regrets ne sont pas les choses que l'on a faites, mais celles que l'on a pas faites... Les choses que l'on auraient pu dire pour sauver quelqu'un, pour le garder. Spécialement, lorsque l'on voit la tempête sombre qui nous cache la vue. Un autre sourire, son moment de philosophie était terminé.


"Enfin... Je suppose que ce ne sont pas mes affaires, désolé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Jeu 28 Fév - 23:37

Emmah, une bonne élève ? Oh certainement ! Elle a mis ses problèmes de côté et s'est concentré sur le panier. Elle aimerait tellement pouvoir faire ça tous les jours..S'évader comme elle s'est évader en se concentrant sur ce panier. C'est vrai que Lucas ferait un excellent entraîneur et cela ne causerait pas une crise de coeur dû à la maladie alors ça tombe bien ! Nous avons tous ce petit secret que nous ne voulons révéler aux autres ou bien que nous voulons seulement en causer plus tard... Lucas c'est sa carrière d'écrivain et Emmah c'est la peur... La peur de devenir enfin ce qu'elle veut être et ne pas être la meilleure.. Elle veut rendre fière sa grand-mère.. Elle veut faire le travail que sa défunte grand-mère faisait mais... L'angoisse de ne pas réussir la tracassais plutôt que l'enjouer. Elle écouter Lucas parler et sourit en baissant la tête, le ballon dans ses mains.

-Merci, beaucoup... Mais je crois que ma carrière de basketteuse est terminée !! Mais tu feras un excellent coach..

Dit-elle alors en levant la tête et regarder Lucas. Elle affiche un leger sourire en coin, plutôt indifférent. Emmah est devenue comme ça, plutôt indifférente avec les gens mais parfois c'est involontaire. Comme mentionné plus haut, le fait de ne pas savoir ce qu'elle veut dans la vie et le fait d'avoir de la misère à lasser pénétrer les gens dans sa bulle n'aide pas à sa personnalité. Elle dépose le ballon au sol et regarde Lucas qui s'approche avec un sourire et elle le regarde faire, un sourire aussi se dessinant à ses fines lèvres humides. Et il commence don discours philosophique... Et plus il continue, plus Emmah perd ce sourire qu'elle avait tant manqué... Ce sourire qui était sincère. Son sourire se dissipe lentement à chaque mot que Lucas lui dit La bouche entre-ouverte, ses sourcils légèrement froncés. Elle écoute avec la pure attention ce que Lucas est entrain de lui dicter....

Quelque chose qui manque ? Sans doutes... La vérité ? La vérité sur sa vie... Le courage ? Le courage de finalement donner ses dessins à une compagnie et de réaliser son rêve en créant une compagnie de disque... La confiance ? Non seulement la confiance en elle mais la confiance à autrui... La volonté ? La volonté de laisser les gens partir à tout jamais,comme sa grand-mère... Voilà une partie de ce qui manque à la vie d'Emmah... Elle recule et le regarde tout au long de son discours et hoche négativement la tête en le fixant droit dans les yeux... Elle se penche vers son sac de sport et peu importe l'heure qu'il est, elle va aller se changer... Autant les idées que les vêtements.

-Tu ne me connais pas, Lucas...

Dit-elle en hochant encore la tête d'un signe négatif. Elle le regarde pendant quelques secondes avant de le contourner et d'aller aux portes qui se trouvait derrière le blondinet pour les ouvrir et sortir en les fermant derrière elle. Elle s'arrête devant ces portes pendant quelques secondes et soupire, les sourcils légèrement froncés. Une chose de mal qu'elle a fait, en cherchant dans son sac de sport tout à l'heure, elle a laisser échapper son calepin avec ses dessins à l'intérieur... Alors elle n'a pas prit le temps de le reprendre, elle l'a laissé dans le gymnase. Pour l'instant, elle ne s'en rend pas compte.

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Ven 29 Fév - 0:14

Un sourire, c'est un peu comme un tas de poussière qui disparait au vent. Et plus le discours de Lucas se prolonge plus le sourire sur les lèvres d'Emmah s'évanouit. Bien sur, il s'en rend compte et pourtant, rien ne l'arrête, il ne veut pas la blesser, ni lui donner de leçons, ce n'est pas là son rôle. Elle qui était si joyeuse jusqu'à présent, reprenait cet air morose et triste, on dirait qu'il avait touché le point sensible, parfois il ferait peut-être mieux de se taire mais comme il l'a expliqué, Lucas est toujours sincère avec ce qu'il pense. Et puis, Emmah saisit son sac en l'observant, lui rappelant avec un ton glacial qu'il ne la connait pas. Et comme si cela ne suffisait pas, elle le quittait passant à côté de lui silencieusement, l'ignorant totalement pour quitter cette salle. Se mordant la lèvre en regardant le plafond du gymnase, Lucas ne disait mots. Le voilà ensuite, qui, parlait seul au milieu de la salle, sans réellement savoir si Emmah était encore là ou pas.

"Je ne te connais pas Emmah, non... J'ai probablement aussi perdu mon chemin, mais je me souviens du chemin de la maison. Je ne peux pas respirer..."

Un sourire idiot, alors que son regard retombe au sol, soupirant longuement tout en restant là. Lucas attrapera le ballon pour, non pas mettre un panier mais le balancer de toutes ses forces contre un des murs de la salle. Il lui arrive de s'énerver, en tout cas c'est ce qu'il faut croire. Ses yeux se baladent un peu partout avant de tomber sur ce bloc-notes, fronçant les sourcils, lentement, le jeune homme s'avance pour ensuite le ramasser. Il en prend soin comme un vieux livre, l'ouvrant avec délicatesse tout en s'installant dans les gradins du gymnase. Il est très calme, comme un enfant qui aurait trouvé de quoi s'occuper. Lui, c'était ces desseins qui lui plaisait, les parcourant un par un sans mots dire. Certes, Lucas ne connaissait pas Emmah, mais à travers ces desseins, il avait l'impression de la connaître, d'être dans sa tête, traversant son histoire avec attention. Redressant finalement la tête, ça faisait déjà un moment qu'il l'analysait très soigneusement.


"Je n'ai plus rien à faire ici aussi, n'es-pas?"


On avait l'impression qu'il parlait à des spectateurs invisibles, rigolant très légèrement avant de se diriger vers les douches masculines. Bloc-notes dans la poche, traversant les couloirs lentement, oreillettes dans les oreilles avant de pousser la porte le menant à ces belles douches. Posant son sac sur un banc, le beau jeune homme commençait à se déshabiller, attraper son savon et son shampoing pour aller dans la douche. L'eau chaude coule, fortement, c'est ce qu'il aime lorsque l'eau se déverse à flot sur sa peau. Une eau brulante qui le relaxe, reprenant ses esprits, Lucas ne se démontera pas pour une fille qu'il ne connait pas vraiment comme elle le dit, et qui n'est pas encore son amie. Redressant le visage, l'eau s'écoule sur lui, le transportant ailleurs, les yeux clos. Le rêve fait partis de lui, s'évader loin d'ici. Tellement de temps à passer depuis, se remémorant un des moments les plus beaux de sa vie, sa première douche avec la fille qu'il est aimé pour la première fois, Lily...

"Tout ça est terminé également, mes yeux cherche encore la vie. Mais pour les moments, ils cherchent aussi ma montre pour savoir si je ne suis pas en retard."

Son humour noir comme d'habitude, c'est sa façon de déprimer, Lucas ne dérange personne, ressortant de la douche en serviette, faisant attention à ce collier attaché à son cou, se séchant les cheveux avant d'enfiler son boxer, jean et débardeur blanc. Un tout autre look, c'était plus plaisant de le voir ainsi d'ailleurs. Prenant le temps de ranger ses affaires dans son sac. Il ne perd pas de temps à regarder autour de lui pour on ne sait quelles raisons, d'inquiètude d'être seul, tout ça, il s'en fou. Son sac est prêt, il y glisse le bloc-notes, y jetant un dernier coup d'oeil avant de le ranger. Quand il croisera à nouveau Emmah, il tâchera de le lui rendre. En attendant, il ne perd pas son temps ici et se dirige vers la porte de sortie des douches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Sam 1 Mar - 22:52

La jeune américaine y est allé un peu fort, elle l'avoue. Après être sortie du gymnase, elle s'arrête devant les portes et se met à réfléchir. Qu'est-ce qui est vide en elle ? La mort de sa mère?... La mort de sa grand-mère ? Être ignorée par celui que l'on aime ? Elle prend le temps d'y réfléchir avant d'aller s'excuser auprès de Lucas. Elle pousse un profond soupire avant d'aller près d'un mur et de s'y coller le dos. Elle regarde le vide puis finalement, elle se laisse glisser le long de se mur jusqu'à ce que ses fesses heurtent le plancher mais pas avec coup sec, plutôt avec délicatesse. Pourquoi est-ce qu'elle pense à sa mère, sa grand-mère et son petit ami ?... Car elle a terriblement mal. Sans doutes ! Elle ne s'est jamais pardonné pour la mort de sa mère et ne s'est jamais pardonné non plus pour la mort de sa grand-mère. Dans un des deux cas, elle en était la cause, selon elle, et dans l'autre cas, elle s'est dit qu'elle aurait pû être auprès de sa grand-mère plus souvent... Elle l'aimait énormément mais ne pouvait lui montrer par peur d'avoir de la misère à la laisser aller...

Elle reste ici, assise, les jambes repliés sur sa fine poitrine et ses bras s'était enroulé autour de ses jambes pour les laisser coller contre son corps. Elle avait perdu ce sourire qui animait ses lèvres et qui lui donnait un air adorablement angélique... Elle est rendue avec un regard sérieux penché vers la tristesse et la nostalgie.. Sans oublier la culpabilité ! Elle attendait peut-être Lucas pour qu'il sort du gymnase mais c'était plutôt long avant qu'il franchisse les porte pour sortir à ses cours. Elle se relève et décide d'aller se changer dans la salle de douche des filles. Prenant son savon hydratant, à la fine odeur de noix de coco, elle se lave le corps puis finit par se laver les cheveux également. Emmah prend sa douche en 6 minutes. Trois minutes pour ses cheveux, trois minutes pour son corps. Ayant terminée, elle ira s'habiller. Elle porte un jeans qui a un style plutôt moderne.. Où il y a des déchirures-voulue-au niveau du genou et aux fesses, au niveau où les fesses se terminent. Comme haut de chandail, un t-shirt noir où une camisole blanche-mise en dessous du t-shirt noir-montrait une légère bande blanche. à ses souliers, des converses noirs, rien de bien compliqué et tout de simple. Portant son sac à son épaule, elle se dirige vers la sortie et tombe face à face avec Lucas.

Au début, elle était très surprise puisqu'elle lui a foncé dessus. Elle le regarde longtemps avec un regard surpris, comme si elle était un ordinateur qui venait tout juste de bloquer. Finalement, elle baisse les yeux et recule légèrement en portant une main sur le manche de son sac de sport et lève les yeux vers Lucas. Elle lui dit qu'elle est désolée de lui avoir foncé dedans mais elle le dit d'une façon pas très forte, comme un murmure. Elle sait que Lucas va rester indifférent, puisqu'elle sait comment il est maintenant. Bon elle ne le connaît pas mais elle a une petite idée de comment il va réagir. Elle lève ses yeux verts vers lui et n'ose pas trop afficher un sourire. Elle soupire longtemps avant de s'avancer un peu vers lui, en le regardant.


-Excuse-moi, Lucas, d'avoir réagit de la façon la plus stupide au monde... Je ne sais pas pourquoi j'ai réagis comme ça..Surement qu'il y a certains cailloux dans ma vie qui ne me permettent pas d'avancer...

Dit-elle en regardant le fenêtre pas trop loin d'eux. Elle se mord la lèvre inférieure en baissant les yeux pour ensuite les remontés vers Lucas, un sourire à ses fines lèvres. Mhh... C'était plutôt comme l'ombre d'un sourire. Un ombre presque invisible et cachait une sorte de perfection qui refuse de se montrer. Un ombre mélancolique.

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Dim 2 Mar - 15:03

Âme seule dans un long couloir vide et obscure. Ses iris observaient pourtant les photos ornant les murs, rappelant les champions toutes catégories de cette Université. Photo de groupe, équipe de basket, voilà que ses pas s'arrêtaient tout comme son regard sur celle-là. Souvenirs... Et pourtant son visage ne s'émeut pas, calme et totalement neutre, cette photo lui rappelait le temps de sa dernière gloire sur un terrain de sport... Quelle joie de remporter un championnat pensa-t-il. Enfin, tenant la bandoulière de son sac de la main droite, les fins doigts de sa main gauche passeront avec lenteur sur le verre recouvrant l'image avant que sa main ne finisse dans sa poche, soupirant, le jeune homme reprend son chemin. Mine de rien, Lucas s'approchait enfin dans la sortie lorsqu' Emmah sortit brusquement des douches, lui laissant juste le temps de se figer pour lui éviter de s'écraser sur lui.

Chanceuse, Lucas est plutôt douillet, la Blondinette ne se sera que légèrement heurté au torse de Lucas. Sans crainte, son regard était posé sur elle, pas de gênes, tandis qu'elle semblait plus mal à l'aise, évitant de croiser son regard la première fois pour finalement décider de fixer le sol. Assez proche d'elle, l'étudiant avait pu entendre une excuse murmurée avec la plus grande des douceurs et pleine de remords. Et pourtant, le visage du jeune homme ne s'éclairait toujours pas, froid et dur comme un roc, sérieux et implacable. Il n'est pas difficile de deviner qu'elle semble avoir des difficultés à trouver les mots pour à nouveau s'excuser, avant qu'elle ne se lance avec courage. Emmah était désolé, se repprochant d'avoir agit d'une façon stupide, elle était réellement troublée, lui adressant un léger sourire ombré. Les sourcils de Lucas s'étaient légèrement froncés lorsqu'elle prit la parole.


"Notre univers est sombre, mais notre joie de vivre l'éblouit. Tu n'as pas à t'excuser je suppose, surement avais-tu des raisons pour réagir de la sorte. Je prends souvent beaucoup de libertés à dire ce que je pense, ça fait partis de moi."

Enfin le beau basketteur se décidait à lui adresser un sourire fin mais réconfortant et fort accueillant. Quittant le regard d'Emmah pendant quelques instants, Lucas fouillait dans son sac pour en sortir le bloc-notes qu'elle avait fait tomber dans le gymnase. La main droite le détenant était tendue à la jeune femme. Peut-être l'avait elle jugé trop rapidement justement, Lucas n'était pas un monstre cruel intraitable, le pardon, parlons-en... C'était sa spécialité, pardonner les personnes l'ayant heurté. Dans ce cas-là, il ne l'était pas étrangement, le jeune homme ne semblait plus être réellement attaché à ce qui se passait ici, ni même à ce qu'il ressentait. Le vide intérieur, tout comme Emmah, Lucas le ressentait au plus profond de son coeur, le froid gagné l'ensemble tout son corps dans ces moments de solitude.


"Je serai mal placé pour te reprocher quoi que ce soit, en fait. C'est à toi je crois, tu l'avais oublié près de mon sac dans le gymnase... Au fait, j'aime beaucoup tes dessins, ils sont très révélateurs de ce qu'il y a au fond de toi. C'est profond, et du beau dessin, les as tu montrés à quelqu'un de professionnel?"

Le lui ayant posé dans la main, celle-ci vient se reposer le long de son corps. Un regard discret mais plutôt positif pour elle. Rien de rancunier et plus que ça, Lucas semble content de pouvoir à nouveau lui parler. Un haussement des épaules en la regardant en disposant ses mains devant lui comme pour lui dire de ne pas l'incendier si ce qu'il s'est permis de lui dire ne le regarde pas non plus. Le jeune homme cherche à retrouver son sourire, un visage triste est si... vide. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mar 4 Mar - 6:59

Emmah à de la misère à comprendre les phrases poétiques et philosophiques à Lucas. Elle le regarde d'un reard interrogateur à sa phrase "Notre univers est sombre mais notre joie de vivre l'éblouit"... Elle cherche qu'en est le sens, en fait... Emmah est un peu, comment dire, elle ne cherche pas trop longtemps pour trouver la réponse ! Voilà.. ! Emmah avait une joie de vivre quand même exceptionnelle... En fait, ce qui la rendait heureuse c'est les gens qui l'entourent, certainement... Mais son univers est, quand même, un sombre endroit où nous ne voulions pas traverser... Préférant garder cela secret pour le moment. Emmah hausse les épaules en replaçant la bande de son sac à son épaule car elle glissait légèrement.

-Je suppose que c'est par-ce que tu es une personne qui... S'en fait pour les autres. Et ce n'est rien de mal, au contraire... Par contre, j'ai réagis de la sorte sans penser à ce que je disais mais en pensant à ce que j'ai...vécu. Enfin..

Elle baisse la tête, n'affichant plus ce sourire adorable à ses lèvres.. Ce sourire qui creusait une jolie pommette sur chaque joue de la blondinette et qui la rendait encore plus charmante. Elle porte une main à sa franche rebelle qui lui cachait les yeux puis, en relevant la tête, elle place cette franche de manière à ce que nous pouvons voir clairement ce regard océanique. Elle regarde le calepin qui lui a été tendu vers elle et elle eut un visage surpris et à la foi soulagé. Elle prend son calepin rapidement et fait dérouler les pages rapidement pour voir s'il y en manquait une... Ouf ! Non, elles sont toutes là. Si Lucas avait jugé Emmah.. Ce n'est pas grave... Tout le monde la juge, quand même... Mais le pardon est une chose précieuse qu'Emmah ne sait pas donner. Elle pardonne que très rarement... Elle peut dire "Oh oui, je te pardonne" mais peut-on réellement savoir si ce pardon a été sincère ? Non. Alors au niveau du pardon, Emmah n'est pas la plus forte là dessus. Elle sent comme quoi que Lucas était...comment dire.. Ennuyé par elle ? Enfin, ce n'est que ce qu'elle pense, c'est peut-être le contraire. Ce faciès qu'elle garde sans émotion. Même aux compliments à Lucas, elle ne sourit pas. Elle sait qu'elle a un talent mais est-ce vraiment quelque chose qui mérite d'être réfuté ? Emmah n'a pas vraiment une réponse à cette question...

-Non... Je n'ai pas vu de personne professionnelle... Et je crois que mon art leur serait fort inintéressant ...


Elle laisse échapper un rire aucunement sincère. Elle ouvre son calepin et le feuillette lentement, ne voyant que des images de Nare, pratiquement et aussi d'autres images accompagnés de phrase émotionnelles venant de sa part. Rien de bien trop énorme, selon elle, mais pour quelqu'un d'autre c'est normal qu'ils trouvent ça très beau.

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mar 4 Mar - 20:55

Perdue? C'était ce qu'Emmah paraissait face aux phrases de Lucas. En fait, elle ne pourrait pas vraiment les comprendre sur le moment. Toutes les phrases de Lucas étaient fondées, amenant un individu à réfléchir sur ce que le jeune homme avait percé. Les dessins d'Emmah lui avait permis de comprendre de nombreuses choses qu'il garderait pour lui sans jamais se permettre de juger la jolie blonde. La main de Lucas s'élève à nouveau dans les airs pour se poser sur l'épaule droite d'Emmah pour attirer son attention, cela avant de lui dire d'arrêter de s'excuser. Le passé était du passé, lui ne lui en voulait pas le moins du monde.

En croisant son regard, il avait l'impression que quelque chose n'allait pas. D'après son expérience, c'était plutôt du genre... On dirait que ce que je ne fais ne lui plait pas. Ou un truc du genre, Lucas ne le savait pas vraiment. Il se décide enfin à lui sourire, lui montrant simplement qu'il est content de lui parler et qu'elle est loin d'être sans intérêt, mais plutôt, bien différente de l'ordinaire. Quelque chose en elle avait attiré l'attention de Lucas, peut être cette déprime permanente. Sans savoir pourquoi, lui avait besoin d'aider ce genre de personne et de les conduire à avoir confiance en elle. Enfin, pour en revenir à son art, le regard noisette de Lucas retombait sur le calepin pour le fixer durant un bon moment.


"Un art inintéressant dis-tu? J'en doute figure toi, je trouve que tes dessins expriment réellement ce qui te passe par le coeur, mélangeant de belles courbes avec des notions de la vie bien développée. Tu ne devrais pas te dévaloriser et les montrer à un professionnel."

Une idée lui vient alors, son index se dresse pour lui faire signe d'attendre quelques secondes, tirant de son sac une feuille de papier. Lucas lui expliquait alors qu'il aimerait qu'elle réfléchisse à ces quelques phrases qu'il allait lui marquer. Une façon de lui donner confiance. Pourquoi? Ces phrases l'avaient marquées lorsqu'il était lycéen, le menant à accomplir de grandes choses et à ne jamais, vraiment jamais, perdre le moral. Son stylo bic se posait sur le papier pour commencer à écrire. Les phrases sont longues, trois citations distinctes qu'il avait terminé d'écrire. A présent, il lui tendait la feuille. Tandis qu'elle posait les yeux sur la feuille, la voix de Lucas s'éveillait alors.


" "Ne laisse pas ta flamme s'éteindre, étincelle après précieuse étincelle dans les eaux putrides du presque, du pas encore ou du pas du tout.
Ne laisse pas périr ce héros qui habite ton âme dans les regrets frustrés d'une vie que tu aurais mérité et que tu n'as jamais pu atteindre.
Tu peux gagner ce monde que tu désires tant. Il existe, il est bien réel, il t'appartient. Tout est possible." C'est une citation tiré d'une oeuvre d'Atlas.
La deuxième, t'aidera peut-être un peu mieux: "Pour rester soi-même dans un monde qui s'évertue jour et nuit à vous rendre comme n'importe qui, il faut gagner la plus rude bataille qu'un humain puisse livrer. Et cette bataille n'a pas de fin." Et enfin:
"Il y a une marée dans les affaires des hommes. Prise dans son flux, elle porte au succès. Mais si l'on manque sa chance, le grand voyage de la vie s'échoue misérablement sur le sable. Or aujourd'hui nous sommes à marée haute. Prenons le flot tant qu'il est favorable ou tout ce que l'on a risqué sera perdu."
Celle là, c'est ma préféré, elle fut prononcée par Jules César lorsqu'il dirigeait l'empire."


Encore un sourire pour Emmah, elle en avait de la chance! Un clin d'oeil alors qu'il l'invitait à marcher dans le gymnase, à vrai dire, il n'aimait pas rester immobile, et puis à présent, écouter Emmah, c'était quelque chose que le jeune homme appréciait. Chaque phrase lui en apprenait un peu plus sur sa nouvelle amie. Alors, autant l'écouter pleinement pour être un ami formidable, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 5 Mar - 19:46

C'est vrai que les phrases à Lucas demandaient un minimum de réflexion. Elles ont été pensées et fondées par lui justement pour que nous pensions à cela. Philosophique, dirait-on. Alors en continuant ses excuses, Emmah se fait couper la parole alors par la main amicale de Lucas qui se pose sur son épaule droite. Elle le regarde sans bouger puis baisse les yeux en affichant un sourire en coin. Tant mieux s'il lui en voulait pas ! En levant les yeux, elle tombe sur le regard de Lucas... Un regard réconfortant et rassurant qu'il est bel et bien heureux de faire sa rencontre. Ce qui est très rassurant pour Emmah puisqu'elle adore faire de nouvelles rencontres et montrer son côté plutôt sociale même si cette facette d'elle ne s'est pas manifesté souvent aujourd'hui, en compagnie de Lucas. Faut comprendre qu'Emmah fuit toujours la réalité et c'est quelque chose qu'il ne faut pas faire si nous voulions avancer dans la vie. En ce qui concerne sa déprime permanente, elle est toujours présente.. Même si elle sourit ou dit des conneries ou même si elle a une merveilleuse soirée.. Il y a quelque chose en elle qui la ronge de l'intérieur, causant ce nuage gris au dessus de sa tête. Lucas parle alors de l'art d'Emmah, lui disant que c'est faux, qu'il est très beau et qu'elle devrait quand même aller voir un professionnel.. Emmah porte son regard sur le mur, non loin, réfléchissant à ses paroles pour ne pas qu'elles soient trop... Directes. Enfin, elle porte son regard sur Lucas et baisse les yeux une seconde seulement, pas plus. Portant son regard pacifique... Océanique, sur ses yeux noisettes.

-Je veux dessiner quelque chose qui veut dire quelque chose à quelqu'un, Lucas...Tu sais?..Je veux dessiner un espoir caché ou le sentiment qu'on a lorsque c'est la fin de l'été ou... Juste un moment de clarté...C'est comme...Si tu vas voir un concert de ton groupe favori en live pour la première fois, tu sais?, et personne ne le dit mais tout le monde le pense..."Nous avons quelque chose en quoi croire de nouveau.."..Je veux dessiner ce sentiment, Lucas... Vraiment. Mais je ne peux pas le dessiner..Et si je ne peux pas être parfaite en ce que je dessine alors je ne veux pas le ruiner...C'est trop important pour moi..


Dit-elle alors [VIVE PEYTON Mdr ! ^^]. Elle gesticulait des mains, comme elle fait souvent lorsqu'elle essaie de faire comprendre quelque chose à quelqu'un. Lucas vient d'avoir une idée, tout en fouillant dans son sac, Emmah le regarde d'un regard interrogateur... Et il se met à écrire certaines citations, trois, qui peuvent potentiellement aider Emmah à continuer ses journées en grâce et en souriant. Peut-être même y redonner goût à la vie. Elle regarde les phrases que Lucas écrit mais ne peut pas vraiment les lire puisqu'elle les vois à l'envers. Finalement, elle prend la feuille et, tout en marchant en la même direction que Lucas,elle lit les paroles, créant un sourire délicat à ses lèvres...

-...Tout ce que l'on a risqué sera perdu...

Murmure-t-elle alors tout bas.. Comme une douce brise en une soirée d'été. Elle regarde Lucas puis lui sourit en pliant la feuille délicatement en quatre et la posant avec soin dans la pochette de so sac de sport, qu'elle replace la bande noire sur son épaule. Elle tourne les yeux vers Lucas et lui fait un joli sourire en coin.

-Merci, Lucas...

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 5 Mar - 21:55

Les paroles d'Emmah raisonnaient dans la tête de Lucas comme une mélodie douce et vibrante, ce qu'elle disait à propos de son art était très beau et tellement vrai... Ce qu'elle ne comprenait pas, c'est que rien qu'en prononçant ces simples paroles, la jolie blonde montrait à quel point elle était forte. Mais surtout, qu'elle manquait simplement de confiance vis à vis de ses dessins puisqu'en étant réellement dure avec elle, Emmah se désignait perfectionniste, et de ce fait, maîtrisait déjà son art. Par la suite, Lucas entendait le murmure de la jeune femme, la voilà qui commençait déjà réfléchir, étirant un léger sourire sur les lèvres de Lucas. Reposant ses iris sur son visage, l'écrivain lui expliquait très simplement qu'elle n'avait pas à le remercier pour de telles choses.

Enfin bon, se grattant l'arrière de la tête, bougeant son épaule, il semblait connaître ses douleurs d'après entrainement, ou après une mauvaise nuit lorsque l'on dort trop sur le même côté. Grimaçant, la douleur passe rapidement alors qu'il se tourne à nouveau vers Emmah. L'interrogeant sur ses gouts cinématographiques ou musicaux, sa culture ne s'arrêtait pas à des joueurs de basketball. Lorsqu'il parlait, Lucas imposait toujours ce grand calme d'une voix légèrement cassée, qui lui donnait un air encore plus viril, cet air bien trop sérieux qui semblait ne pas véritablement lui coller à la peau. L'heure tournait mais il n'était pas encore tant d'aller en cours, bientôt surement, mais les voilà qui sortait pour se retrouvait face au soleil chaud.


"J'espère que je ne devrais pas trop travailler ce soir, je dois m'occuper de ma soeur. Et puis peu importe, c'est ma petite soeur, si je dois prendre sur mon temps, peu importe. Elle s'est trouvé un petit copain et ça m'inquiète encore plus parce qu'il ne me parait pas vraiment fait pour elle, enfin... Être grand frère c'est un rôle difficile à jouer!"

Lucas avait à présent tourné sur un sujet beaucoup plus vivant, et puis, peut être qu'Emmah pourrait l'aider à adopter le bon comportement avec sa soeurette. Son I-Phone vibre dans sa poche, sourire sur les lèvres en quittant le regard d'Emmah, le jeune homme posait les yeux sur son portable. Encore. Encore un message d'elle, effaçant son sourire comme un coup de froid soudain. Son regard semble perdu à cet instant, lui pardonner n'était pas une option, après tout, cette fille l'avait trompé sous ses yeux et à présent voulait le récupérer comme s'il n'était dépendant que de son grand amour de jeunesse... Le voilà qui jetait son téléphone dans sa poche pour en revenir à Emmah, un peu perdu dans la conversation.

"Excuse moi, il faut croire que certaines personnes sont aussi capables de me mettre en déroute... Je ne sais pas réellement comment réagir puisque je n'ai pas pu lui pardonner. Et moi, je te parle sans que tu puisse comprendre, je suis stupide. Peut-être pourrais-tu m'aider, je ne sais pas quoi faire face à cette fille... Elle m'a trompé et veut me récupérer, désormais elle veut venir s'installer ici et aller dans mon Université... Les gens sont tous les mêmes."

Un dernier soupire et son visage se voilait à nouveau de cette extraordinaire froideur lui donnant cet air si vaillant et fort. A nouveau, Lucas s'excusait de ne parler que de lui en fuyant le regard d'Emmah pour ne pas lui montrer qu'il semblait tout de même souffrir. Sans le vouloir, il abordait alors le sujet épineux en lui demandant gentiment et sans mauvaise intention si elle avait plus de chance que lui dans les relations amoureuses.

"Mais si l'on y regarde de plus près dans cette ville, on peut peut-être voir quelqu’un qui nous ressemble. Quelqu’un qui essaie de trouver sa voie. Quelqu’un qui essaie de trouver sa place. Quelqu’un qui essaie de se trouver. Parfois il est facile d’avoir l’impression qu’on est le seul au monde à lutter, à être frustré, ou insatisfait ou qui s’en sort à peine. Mais ce sentiment est un mensonge. Et si l'on patientez, si l'on trouve le courage d’y faire face pour aller au jour d’après, quelqu’un ou quelque chose nous trouvera pour tout arranger. Parce qu’on a tous besoin d’un peu d’aide parfois. Quelqu’un pour nous aider à entendre la musique dans le monde, pour nous rappeler que ça ne sera pas toujours comme ça, que quelqu’un est là dehors et que quelqu’un vous trouvera. C'est ce que ma meilleure amie disait toujours."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Ven 7 Mar - 0:39

Tout ce que la bouclée à dit à Lucas lui venait directement droit du coeur. C'est vrai, elle ne veut pas gâcher son talent si elle ne peut créer quelque chose d'aussi parfait. Emmah, perfectionniste ?...À un point extraordinaire. Emmah est tellement perfectionniste que le plus beau de ses dessins irait directement aux poubelles si elle trouvait qu'il manquait le moindre petit détail. Bref... Elle baisse ses yeux sur son calepin et voit tout ces dessins de Nate... Elle l'a tellement dessiné mais tout ça... C'est du passé maintenant..Enfin, elle pense que ce l'est... La façon dont ils se sont laissés dernièrement démontrait clairement que leur relation était du passé. Elle écoute Lucas puis hoche positivement la tête en riant. C'est normal de remercier quelqu'un qui veut nous aider... Emmah en est vraiment reconnaissante.. Cela fait à peine une heure qu'ils se sont rencontrés et le voilà déjà qui l'aide à mieux se sentir. C'est sympathique.

Emmah remarque la douleur que Lucas a que par sa grimace... Ce qui lui fait libéré un léger rire, baissant les yeux une seconde et les remontant vers lui.


-Une petite soeur ? Wow ! ...Ehm...Parfois, une fille à besoin que son grand frère la protège une fois de temps en temps...Elle est chanceuse ta soeur..


Elle repense à elle qui est, sans doute, une fille unique... Peut-être qu'elle a un frère ou une soeur à quelque part, puisqu'elle est une fille adoptée dans sa famille. Mais pour l'instant, Emmah ne connais absolument personne du côté de ses vrais parents. Enfin, Lucas lui demande sur ses goûts cinématographiques et musicaux... Pour ce qui concerne le cinéma, Emmah adore regarder le cinéma absurde... Le cinéma expressionniste et surtout ce qu'elle adore c'est quand le film est muet, noir et blanc. Et en ce qui concerne la musique, elle est vraie fan de la musique qui a commencé aux années 1960 et qui a terminé aux alentours des années 1980 et surtout tout ce qui touche au Rock. Elle adore le vieux Rock dans le genre de Led Zeppelin, The Beatles, Guns And Roses, The Police, The Ramones en sont qu'une petite partie de ses bands favoris. Elle repose la même question à Lucas, histoire d'en savoir plus sur le blondinet mystérieux qui se trouve devant elle. Même si son côté mystérieux prend beaucoup le dessus de Lucas, elle adore.. Ça ajoute un charme inexplicable au blondinet. Son sourire qui était engravé sur les lèvres de la jeune blondinette s'efface alors que Lucas prend un air plutôt... Fâché? Non... Froid. Emmah regarde le portable à Lucas puis lève les yeux vers lui avant de mettre ses deux mains dans les poches de son jeans.

-Ça va ?...


Demande alors Emmah, un peu inquiète et, faut avouer, curieuse de savoir la source qui a provoquer ce changement d'humeur à Lucas. Il lui parle alors de son ancienne petite amie qui lui a, clairement, fait souffrir plusieurs temps et qui ne veut absolument pas le lâcher, ça l'air ! Elle l'écoute et quand il dit "Peut-être pourrais-tu m'aider", elle hoche positivement la tête et croise les bras sous sa poitrine, écoutant Lucas avec une attention infinie. Tout en marchant lentement. Soudainement, elle eut comme un sentiment de... frustration ?... Elle tourne la tête vers Lucas.


-Des gens pareils ne méritent pas ton pardon, Lucas... Elle ose te briser le coeur et après, elle vient te dire qu'elle veut emménager ici en Angleterre et en plus de ça, venir à ton université ? Moi je lui dirai de, pardonne mon langage, fouttre le camps et plus jamais appeller. Point.

Dit-elle alors et, une fois qu'elle a réalisé ce qu'elle venait de dire, elle éclate de rire puis porte ses deux mains devant son doux visage. Elle hoche la tête et explique à Lucas que c'est sa vie à lui, mais qu'il ne devrait pas la laisser entrer,une fois de plus, dans sa vie. Et que s'il a un problème avec elle, Emmah serait heureuse d'avertir à l'ex de Lucas de ficher le camps. Finalement, Emmah n'a pas eu une belle vie amoureuse.. Enfin, si.. Mais maintenant c'est plutôt l'enfer... Elle veut en parler, C'est certain mais elle ne sait pas comment aborder le sujet... Elle explique à Lucas qu'elle a tombé en amour mais que l'amour ne va pas bien de son côté... Finalement elle hoche positivement la tête à ce que Lucas à dit, enfin.. Ceque sa meilleure amie disait toujours..


-Ta meilleure amie a raison...Si tu regardes de près, tu verras que quelqu'un te ressemble... Que tu n'es pas le seul à souffrir et que les autres autour de toi souffres également.. Il faut tout simplement être patient et attendre ce que le futur nous réserve...

Croit-elle vraiment en ses paroles ?.. Seule elle le sait.

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Ven 7 Mar - 23:27

La protection disait-elle... C'est vrai qu'il avait de nombreuses fois protégé sa soeur sans jamais la priver de sa liberté, l'étouffer et lui couper les ailes. C'est vrai que le rôle de grand-frère était rudement difficile... Quoi qu'il en soit, Lucas ne semblait pas se débrouiller trop mal d'après ce que lui disait Emmah, c'était rassurant venant d'une autre femme! Suite à cela, elle l'observait longuement tandis qu'elle voulait s'assurer de son bon état de santé ou plutôt... moral. A croire que tout le monde semblait penser que le jeune homme devait simplement dire à son grand amour de s'éloigner de lui et de le laisser en paix, et de ce fait, ne pas le détruire un peu plus. La réponse d'Emmah extirpa un léger sourire sur les lèvres de Lucas, fortement semblable à la réaction qu'aurait eu sa meilleure amie s'il lui avait raconté tout ça en ce moment même. Les oreilles tendues vers elle, l'écrivain reste très attentif à tout ce qui sort de la bouche de la belle blondinette.

Alors... Elle aussi connaissait une vie amoureuse compliquée, difficile et de loin, incertaine et surtout dans laquelle, Emmah ne comprenait plus grand chose. Un sourire, non de joie, mais de peine se fixa alors à ses fines lèvres, comme pour décrire l'état dans lequel il se trouvait, entre peine et froideur... C'est alors qu'elle citait sa phrase, Lucas n'était pas seul, d'autres personnes souffrent autour de lui, tout comme elle, en tout point ils étaient finalement similaire. La patience n'avait jamais vraiment été sa tasse de thé, mais il s'en accommoderait s'il fallait vraiment qu'il aille de l'avant pour trouver une force nécessaire à remplir une moitié de sa vie qui jusqu'à présent est pesante. Posant son regard sur elle par la suite, il préférait prendre un visage bien plus gaie et sympathique.


"En musique? Disons que j'aime beaucoup des groupes comme Lifehouse ou Diswhalla, tout ce genre de groupe qui écrivent des musiques permettant de sentir des sentiments puissants et des paroles intelligentes. Il m'arrive parfois d'écouter du rap ou d'autres genre de musique, en fait je suis ouvert à tout genre de musique. Quant au cinéma, j'aime énormément les histoires à moralité et le cinéma a effet spéciaux. Je pense que j'aime tout simplement tout ce qui peut m'apporter de la culture ou qui peut m'emmener ailleurs, dans un autre monde."

Se tournant vers elle alors que tous les deux, ils marchaient lentement autour du gymnase en attendant l'heure d'aller au lycée. Trouver quelqu'un qui nous ressemble dans un univers que l'on ne connait vraiment pas à tendance à rassurer pas mal de personnes, et Lucas en fait partis. Tout comme lui, Emmah à souffert, d'une autre manière, mais similaire à la fin puisqu'ils semblent ne plus vraiment savoir où ils en étaient en amour à présent. Des chemins sinueux où rien ne semble se présenter, comme si tout ce pour quoi on avait eu de l'affection auparavant changeait totalement aujourd'hui. L'heure d'un nouvel envol était venu, c'est bien ce que pensait Lucas en ce moment.

"Je crois que j'ai besoin de prendre une bouffée d'air, je vais reprendre le basket, et écrire un second livre. J'ai besoin de croire en moi, et ne pas être dépendant d'une autre personne. Au fait, je ne pense pas que notre destin soit tracé. Tu as raison, je dois me détacher des liens, de la prison dans laquelle elle m'a enfermé et me trouver une autre fille bien plus intéressante et attachée. C'est par là que je vais commencer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Dim 9 Mar - 17:18

Aimer quelqu'un c'est très facile.. Mais là où la complication se tient c'est lorsque nous voulons oublier cette personne. Si Lucas a, en effet, oublier cette jeune femme qui tente de lui pourrir le coeur, eh bien tant mieux. Ça étonnerai grandement Emmah si Lucas est encore follement amoureux de la jeune femme, que nous appellerons l'Ex, vu la réaction qu'il a employé lorsqu'il a lu le sms. Le grand amour c'est celui qui reste le plus compliqué à oublier puisqu'il va non seulement rester gravé dans notre mémoire mais dans notre coeur et veux, veux pas, nous allons toujours avoir quelque chose envers notre soit dit premier amour même si nous tentons de le nier, nous nous disions que c'est impossible d'aimer une personne qui nous a autant fait souffrir et que c'est immoral d'aimer une telle personne après ce qu'elle nous a fait. Mais nous l'aimons quand même.

Elle sent que Lucas est un jeune homme de confiance alors voilà pourquoi elle lui parle de sa vie... Enfin, pas de sa vie entière mais d'une partie plutôt importante. De sa vie amoureuse, quand même. Elle lui explique qu'autrefois, il y a de cela un an environs, elle est tombé en amour avec Nate Bass.... Lors d'un séjour en Angleterre mais elle a fuit. Ce qui est un grand défaut chez Emmah c'est de fuir ce qui est la réalité. Quitter et ne rien savoir ce que nous voulons. Elle ne sait pas ce qu'elle veut mais elle aimerait tant le savoir. Enfin, elle regarde Lucas, prenant une pause, et le fixe droit dans les yeux d'un regard qui est purement un sentiment de regret et de peine. Elle regrette tant d'avoir quitter Nate pour retourner à sa ville natale de Caroline du Nord... Sans même lui dire. Suite à cette explication, elle baisse les yeux et pousse un profond soupire qui laisse un léger écho dans le gymnase. Elle ira s'accoter sur le mur. non loin, du gymnase et lui explique que, une fois venue ici pour étudier, elle rencontre Tyler... Et ils se fréquentent maintenant depuis quelques mois mais il a fait la même chose qu'elle a fait à Nate...Quitter pendant quelque temps sans laisser de note ni même lui dire. Elle se sent terrible. Elle pose ses mains sur son visage et soupire longuement puis enfin glisse ses mains hors de ce visage n'exprimant que de l'angoisse,légèrement par contre.Elle explique à Lucas qu'elle aimait, et aime encore, infiniment Nate mais qu'elle a développé un amour passionné envers Tyler. Elle ne sait pas quoi faire, la jeune blondinette,fixant la porte non loin. Finalement elle hoche négativement la tête et lève les yeux vers Lucas, lui disant que ça suffit de parler de sa déprime et qu'il est temps de parler de ce que lui il aime..Mais quand en réalité, elle ne veut pas l'étouffer avec ses problèmes. après tout, elle veut bien apprendre à le connaître !

Lucas lui dit qu'en musique il aime beaucoup Lifehouse et Diswhalla, ce qui anime un sourire aux lèvres à Emmah. C'est vrai que les chansons qui nous permettent de sentir quelque chose à l'intérieur de nous, un sentiment quand même énorme grâce aux paroles qui sont si bien écrites, si belles. Par contre, involontairement, une grimace se forme quand elle entend le mot "rap" ... Elle n'aime pas le rap de ces temps-ci... Avec tous les groupes qui rabaissent les femmes quand autre fois, disons les années 1980, le rap n'était pas comme ça mais quand même bien à écouter !


-En fait... C'est bien d'avoir quelque chose qui nous emporte loin de la réalité. Le cinéma... Avec les films d'horreur qui nous emporte dans une peur et qui nous laisse, le film entier, sur le bord de notre siège... Les films d'action qui nous emporte dans les aventures du héro... Les faits-vécu qui nous transportent par la main vers un monde où la réalité nous frappe à grand coup... La musique qui nous fait espérer... Qui nous fait quitter ce monde, cet univers et nous emmène dans un rêve... Un espoir où peut-être... Tout sera encore meilleur..

Elle semble croire en ses paroles. Elle ne lâcha pas Lucas des yeux mais pas une seconde. Elle finit par baisser les yeux puis penser à tout ça. Un monde où tout est clair et rien est perdu. Où le ciel est bleu et non gris... Où l'amour ne goûte pas amer mais a un goût complètement doux et qui nous donne l'espoir. Où,justement, l'espoir existe encore... L'espoir de quelque chose de beau. On dirait qu'Emmah vit sous un gros nuage gris mais elle a parfois ses journées claires et belles... Quelques fois.

-J'espère que tout ira pour le mieux de ton côté Lucas car d'après-moi, même si nous nous connaissons que peu, tu le mérites... Qui sait.. Peut-être que je pourrais recommencer le Cheeleading... ! Redevenir ce que j'étais au lycée.. Une Pom-Pom girl qui n'est pas du tout comme les autres !

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Dim 9 Mar - 18:08

L'amour a toujours été quelque chose de compliqué... Quelque chose pour lequel les êtres humains semblent sans cesse se torturer, pour quoi en fin de compte? Trouver un chemin? Un sourire ou du réconfort. Pour Lucas, tout semblait à la fois immensément facile et incroyablement compliqué dans ce domaine. Etais-ce son grand amour ou simplement ce qu'il pensait être? Après tout, le jeune homme n'avait jamais véritablement connu l'amour parfait, l'avait-il déjà vraiment cherché... Toutes ces questions, Lucas ne cherchait pas à y répondre, sa volonté le poussait à avancer sans ne jamais s'arrêter, à croire en lui, en sa famille, ses amis et un avenir heureux. Un regard pesant accompagnait celui d'Emmah, l'écoutant très attentivement, non pas un regard agressif mais très compréhensif au contraire. Après tout, elle comprenait parfaitement ce qu'était l'amour, et c'était rassurant de voir quelqu'un qui avait une façon de pensée extrêmement similaire à la sienne.

Il lui sourit, comme s'il était un enfant écoutant une histoire d'amour triste. Emmah avait peur, peur de s'engager, d'aller au devant de choses qu'elle ne pouvait pas contrôler, il avait connu cette sensation il y avait quelque temps également. Fuir une personne, pour en trouver une autre à présent. La pauvre ne devait pas être dans une situation facile, déchirée entre deux personnes, tout comme son coeur. Son regard ne la quittait pas, lorsqu'elle alla s'isoler dans un endroit du gymnase en soupirant, angoissée, véritablement perdue. Le fait de ne pas savoir qui choisir semblait décidément bien l'affecter, et lui, venait s'assoir à côté d'elle en silence. La blondinette semble désolé de ne pas pouvoir être très positive pour l'instant mais il lui explique que ce n'est rien, à présent elle veut en entendre plus sur lui, sur ce qu'il aime et ce qu'il avait fait en lui parlant de ses gouts musicaux et cinématographiques. Suite à cela, la voilà qui lui montre la musique ou le cinéma comme un échappatoire à la réalité, en tout cas, c'est ainsi qu'elle le voit. Un monde dans lequel on se sent bien, où il y a de l'espoir, cette musique envoutante qui leur donnait la force d'avancer. Lui n'en pensait pas moins.


"Tu dis vouloir à nouveau être Cheerleader, c'est une bonne idée, je pense que cela ne peut que te changer les idées. Si je trouve le temps, je vais essayer de passer les tests de l'équipe de basket de l'Université, en jouant mes 10 minutes par match en tant que tireur. C'est gentil à toi de me dire que je le mérite, je ne sais pas, je ne cherche pas à le mériter, mais simplement à avoir quelqu'un avec qui je pourrais avoir une relation sérieuse et non-enfantine. J'en ai besoin, la solitude n'est pas mon état préféré."


Lucas lui souriait avec beaucoup de charme, sans le vouloir, pensant simplement à ce que sa vie pourrait-être avec une fille qui prendrait soin de lui. N'étais pas le rêve de n'importe quelle personne? Son regard noisette se perdait dans les yeux d'Emmah de temps à autre, dans le plus grand calme. Il soupirait à son tour, posant ses mains sur ses cuisses en levant les yeux vers le plafond. Le jeune homme lui expliquait alors qu'il espérait vraiment trouver quelqu'un dans cette Université, quelqu'un qui l'aurait attendu depuis pas mal de temps en fait. Après tout, Lucas a besoin d'amour, un coeur solitaire en a toujours besoin, mais ça, il ferait trop attention à lui pour le dire à quiconque.


"Qui sait, peut-être que si j'ouvre bien les yeux, je trouverais cette fille. Si tu as trop de choix entre les garçons, moi je n'ai justement, aucun. C'est à moi de prendre mon envol et d'être assez intelligent pour trouver cette personne, peut-être dissimulée quelque part, ou bien, juste sous mes yeux.... Je ne sais pas encore vraiment."

Il haussait les épaules tranquillement en reposant son regard sur elle, tout ça était vraiment l'inconnu pour lui. Cet endroit ici, c'était nouveau, mais ça ne l'effrayait pas, bizarrement, le fait de se remettre à jouer au basket dans l'hypothèse lui redonnait un sourire plus facile et plus beau. Naturel, Lucas semblait d'un coup beaucoup moins froid et beaucoup moins inaccessible... Un court instant avant que cela ne se dissipe. Il redevenait lui même, avant d'adresser la parole à Emmah. Il tentait de lui dire quelque chose, de franc, mais surtout de ne pas se mêler de ce qui ne le regardait pas. Si elle avait fuit, peut-être n'étais-pas à cause de Nate, ou si Tyler l'avait fait, c'était sans doute à cause de leur jeunesse ou encore que ce n'était pas son véritable amour. Ce qu'il tentait de lui dire, à vrai dire, c'était de ne pas sans faire et que tout comme lui, un chemin simple la mènera tout droit vers cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 12 Mar - 0:14

[Dsl du retard, j'suis débordée de travaux.. =S]

C'est vrai que l'amour pour sembler très facile mais à la fois très compliqué. Mais c'est ça l'amour... C'est ne pas comprendre ce que l'on ressent.Comme le dit un proverbe "Le coeur à ses raisons que même la raison ignore". Nous ne choisissons pas qui nous tombons en amour et Lucas, malheureusement pour lui, a tombé en amour avec une infidèle. Emmah racontait son histoire à Lucas et nous pouvons sentir deux choses dans son ton de voix. Un brin d'indifférence et un brin de regret. Même si elle pleure les larmes de son corps, même si elle parle à plusieurs personnes de ce problème de coeur, rien ne peut changer le passé. Rien ne peut effacer le fait qu'elle s'est enfuie de Nate. Rien ne peut effacer la vision qu'elle a vue lors de son retour en Angleterre. Et rien ne peut effacer sa rencontre avec Tyler. C'est fait, le destin a fait que ce soit ainsi. Parlant de destin... Serais-ce vraiment le destin qui nous fait vivre ce genre de choses ? Emmah crois au destin. À vrai dire, elle croyait au destin. Maintenant ce mot qui résonne dans son esprit ne veut absolument plus rien dire.

Lucas s'assoit à côté d'elle alors elle le regarde, leurs visages étant à la même hauteur. C'est vrai que la musique est un échappatoire. Pour Emmah, en tout cas ! Chacun ont leur propre pensée par rapport à la musique et même leur façon de s'échapper de la réalité. Comment décrire la musique pour Emmah ? C'est comme le dessin. C'est quelque chose qu'elle maîtrise avec excellence. Ce n'est pas pour rien que sa grand-mère lui a légué "Johnson Productions", la compagnie de production de disques. Emmah est à la tête de cette compagnie mais elle en reste muette face à Lucas. Pour l'instant. Sa grand-mère à signer plusieurs groupes qui, dans les années 1960-1970, étaient légendaires. Elle écoute Lucas parler, dire qu'il veut recommencer à jouer au basket ne serais-ce que 10 minutes par match. Emmah devient alors très heureuse. Un sourire anime ses lèvres et ce n'est pas un faux sourire mais bien un sourire sincère et rempli de joie.


-Wow, Lucas! C'est excellent ! Et 10 minutes par match, c'est mieux que rien,non ? Plusieurs personnes passent leur temps sur le banc et toi, tu es doté d'un talent extrême au Basket, d'après ce que tu m'as montré et dit. Je trouve cette décision très bonne!! Alors je redeviendrais Cheerleader ! C'est décidé !, dit-elle en libérant un adorable rire qui creuse deux jolies pomettes sur les joues rosées à Emmah. Quand elle a chaud, ses joues deviennent rosées, .. Et tu as raison...Il te faut quelqu'un qui saurait te sortir de cette solitude.. On a tous besoin d'un amour, Lucas... Et c'est ce qui m'a fait venir ici.

C'est vrai. Emmah n'est pas réellement venu ici pour étudier à Oxford. Voyons ! Elle n'est pas assez imbécile pour choisir une école aussi loin de sa patrie ! Non.. Elle est venue ici, utilisant Oxford comme une excuse pour possiblement revoir Nate. Mais bon... Les choses ont prit une étrange tournure. Oui, le rêve de n'importe qui c'est de rencontrer quelqu'un qui sait prendre soin de nous... Qui nous aime pour qui nous sommes et qui nous permet d'être nous-mêmes... Pas une autre personne que pour plaire aux autres. Emmah ne regardait pas ailleurs pendant plusieurs minutes mais finalement, regarde le sol luisant du gymnase. Elle se mordille l'intérieur de la joue. Elle explique à Lucas qu'il y a certainement une personne dans cette université qui faisait que ça, l'attendre. Qui espérait qu'il franchisse la porte de l'université pour que, justement, cette personne-tout comme lui-ne se sentiras plus dans l'éteinte de la solitude. Emmah espère que son histoire d'amour va se régler.. Elle commence tranquillement à abandonner ce sentiment que nous avons et que nous ne pouvons pas contrôler...

-Il faut tout simplement ouvrir les yeux Lucas. La fille que tu cherches et probablement sous tes yeux et tu est trop... Comment dire ça sans te vexer... Aveugle. Tu es trop aveugle pour la voir. Et ce n'est pas que j'ai trop de choix..., dit-elle en posant ses mains sur ses cuisses et se relevant, se tenant après le mur à cause de son genou, ... C'est que je ne sait pas comment m'y prendre. Et...De toute façon... L'amour ce n'est là que pour briser des coeurs...

Emmah aime Lucas comme il est maintenant. C'est à dire, moins froid. Mais bon, on ne peut ne pas aimer quelqu'un dû à sa froideur alors Emmah ne cessera pas de parler à Lucas pour autant. Elle lui explique qu'elle à fuit l'Angleterre pour retourner à sa patrie puisque qu'après la mort de sa grand-mère, elle se sentait seule même parmi une foule de gens. Elle devait retourner et au plus vite. Aussi, car elle aime Nate mais elle le trouvait plutôt distant. Elle est comme ça, fuyarde. Et finit par dire que si Tyler est partit comme elle l'a fait, il a sans doute une bonne raison mais peu importe les raisons, Emmah ne pouvait lui en vouloir... Elle s'en veut encore d'avoir quitter Nate pour une raison non valable.. Comment en vouloir à quelqu'un qui lui a fait la même chose ?.... C'est hypocrite un peu, disons. C'est vrai, un chemin la mènera droit vers cette personne qui l'aime inconditionnellement ..Un jour.

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Greyson
P'tit(e) Nouveau(elle)
P'tit(e) Nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 44
Coté Coeur: : Emmah... Please, let me give you... my soul.
Date d'inscription : 25/02/2008

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Mer 12 Mar - 22:02

Et si tout ce que l'on cherchait était dissimulé, si bien que même sous nos yeux on ne pourrait s'en apercevoir avant de réellement ouvrir les yeux et réfléchir. L'amour était cette chose bien cachée, mais pour commencer à vivre pleinement comme avant, Lucas devait commencer par reprendre le basket et c'est ce qu'il allait faire. En effet, le blondinet venait de prendre une des décisions les plus importantes de sa vie, son sport lui coûterait peut-être la vie... Mais risquer sa vie pour une cause ou pour faire face à la mort, n'es pas ça qui donne encore plus de charme et de grace à une personne? Si Emmah croyait au destin, Lucas n'y croyait pas. Pour lui, le destin était construit, et son destin, il avait une réelle attention de l'influencer. Peu importe la manière, il était temps de se réveiller et de prendre de nouveaux chemins plus sinueux et dangereux pour connaître les meilleurs choses de la vie. On n'obtient rien sans souffrir, on apprend en souffrant, et cela faisait depuis longtemps qu'il en avait fait les frais...

Aveugle... Surement, ou plutôt, se voiler la face. Le jeune écrivain savait très bien ce qu'il attendait lorsqu'il déciderait d'ôter ce bandeau sur ses yeux, en franchissant cette porte, il oublierait pour toujours Kate, et c'est bien ce qui l'effrayait au fond... Comme depuis le début de leur conversation, Lucas écoutait très très attentivement tous les dires de la demoiselle, toujours ouvert aux conseils et aux critiques, ce n'était pas pour rien qu'il était écrivain... L'étudiant faisait également partis des gens qui cherchent encore une voie à suivre, une voie spéciale, à la croisée des chemins, c'est à présent qu'il devait le choisir. Tête penchée en arrière, cette dernière se reposait sur le mur assez discrètement sans encore dire un mot, à vrai dire, pour le moment il n'en trouvait pas, c'était beaucoup plus difficile de dire quelques choses de censé lorsque cela concernait sa vie.


"Certains pensent que le vol du corbeau guide les voyageurs jusqu'à leur destination, d'autres croient que la vue d'un corbeau solitaire est un heureux présage. Par contre si l'on en voit plusieurs à la fois les ennuis sont à prévoir, enfin voir un corbeau avant la bataille signifie que la victoire est à nous. Pour ma part, je pense qu'il faudrait que je trouve ce corbeau... Ce corbeau représentera alors la personne que je dois choisir."

Le courage était un flamboyant mélange de triomphe et de tragédie, un homme doit faire son devoir qu'elles qu'en soient les conséquences pour lui qu'elle qu'en soient les obstacles qu'elle qu'en soient les risques et les pressions qu'il subit c'est là, la base de ce que l'on appelle moralité. Le temps prend tout qu'on le veuille ou non. Le temps prend tout le temps emporte tout et à la fin il n'y a que l'obscurité. Parfois on trouve d'autres personnes dans cette obscurité et parfois, c'est là qu'on les perds à nouveau. L'impression de marcher dans un labyrinthe sans ne jamais trouver la sortie depuis tant d'années. Aujourd'hui Emmah venait de lui donner un indice vers la sortie, et c'est ce qui provoqua ce sourire craquant sur ces lèvres, comme si son masque de glace venait de voler en éclats. Se redressant à son tour, Lucas gagnait encore en charisme, comme si un air extrêmement positif l'entourait pour lui donner une mélodie encore plus majestueuse.

"Je me souviendrais toujours de ce que ma mère me disait en parlant du jour où je le ferais pour la première fois avec une fille. Ca m'a marqué, je trouvais ça si beau entre ses lèvres. Souviens toi de cette nuit, c'est la promesse de l'infini. C'est une promesse qui vient récompenser le courage de ceux qui l'ont affrontés seuls tant d'années. C'est la preuve de la confiance entre deux êtres qui est le fondement même de l'amour. C'est un effort de volonté pour oublier et s'affranchir des peines du passé. C'est un serment qui lie deux âmes a l'exclusion de toute autre. C'est le symbole d'un risque assumé et la reconnaissance des défis à venir. Car à deux on est toujours plus fort, comme un équipage soudé pour surmonter les tempêtes du destin. L'amour sera toujours la raison d'être des humains et la force qui guide leur vie. Le plus important ce n'est pas cette cérémonie, elle ne sert qu'à montrer aux yeux du monde des sentiments déjà existants et des promesses déjà sellées au plus profond du coeur des mariés. Aujourd'hui, je comprends enfin ce qu'elle voulait dire Emmah."


Le voilà qui serrait les poings en gardant ce calme extraordinaire posé sur son visage avant de se tourner vers Emmah, ses iris noisettes se plongeaient dans son regard azuré, peut-être pour lui montrer qu'il avait réellement envie de continuer son chemin. A lui maintenant d'être moins fermé aux autres, de s'ouvrir et de baisser les armes, ses défenses et de voir si cette demoiselle qu'il cherche osera pénétrer dans son monde. En tout cas, Lucas en avait besoin, surtout maintenant, le voilà qui avançait dans la vie, il était à présent nécessaire pour lui de se livrer un peu plus et de redevenir plus humain.

"Tu sais Emmah, je ne crois pas en la destinée. Hors de la nuit qui me couvre noire comme du charbon, je remercie dieu quoi qu'il puisse être pour mon âme inaliénable. Dans un concours de circonstances, je n'ai ni vaincu, ni crié grâce. Sous les coups de la chance ma tête est ensanglantée mais droite. Au-delà de cet endroit de colère et de larmes troublées par l'horreur de l'ombre. Mais la menace du passage des années me trouvera sans peur. Peu importe l'étroitesse de la porte ou les punitions qui défilent. Je suis le maître de mon destin. Je suis le capitaine de mon âme."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmah Johnson
~ Admin ~
~ Admin ~
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 29
Coté Coeur: : Lucas Greyson «3 I've loved you since the first moment we locked eyes
Date d'inscription : 23/11/2007

~Plus d'infos~
Âge: 19 ans
Humeur:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   Sam 15 Mar - 21:05

-Je serai comme... Ton ange gardien sur le terrain de basket..., dit la blondinette en tournant les yeux vers Lucas et en y offrant son regard le plus doux et attentif, je veillerai à ce que rien de grave ne t'arrive... Je veux que tu recommences à jouer au basket, Lucas... Et si il le faut, je serai toujours là derrière toi à veiller à ce que tu prends bien tes médicaments et je serai là pour t'encourager lorsque tu joues. Un rêve n'est pas une chose inutile... Même si tu as écrit un livre, ton rêve de jouer au basket est toujours présent. C'est ce qu'il nous fait espérer. Nous dire qu'il y a une seconde chance pour tout le monde. Et en passant...J'aimerais bien lire ton livre, Lucas. Je crois que ça peut me donner le courage de continuer...

Notre Emmah a pivoter doucement vers Lucas, tenant la bandoulière de son sac de sport pour ne pas qu'il glisse. Elle le fixe droit dans les yeux et Lucas peut lire de la pure délicatesse et gentillesse. Emmah à vue en Lucas un confident. Même s'ils se connaissent que peu, même très peu, on dirait que ça fait des années qu'elle connaît Lucas... Emmah ne crois plus au destin. Elle croyait au destin bien avant.. Comme dans les contes de fées et au lycée. Mais après ce qu'il s'est passé avec Nate, elle a oublié la signification de ce mot qui ne sert plus à rien. Le destin... Qu'une simple et perte de temps. Pour elle, de la façon dont c'est commencé, son destin ne lui présente que la noirceur et la mélancolie. Avec tout ce qu'elle a vécue, le destin n'est pas de son côté positif. C'est vrai, nous n'obtenons rien sans souffrir.. Mais il faut se créer notre propre chemin. Elle baisse les yeux et serre fortement la bandoulière de son sac de sport.

Il faut briser le mur qui entoure Lucas pour qu'il puisse finalement voir que la fille qu'il mérite est bien là, devant lui. Serais-ce un message subtil ou tout simplement un message qui veut dire que Lucas a sans doute la femme qu'il veut à cette université ? Peu importe, il doit voir que la femme de sa vie peut potentiellement être ici. Emmah veut qu'il oubli son ancienne amoureuse... Mais elle est piégée dans la même place que Lucas. Elle sait très bien que si elle décide de briser ce mur qui l'aveugle tant et qui l'empêche de voir à l'avant, elle oublierai pour toujours Nate et Tyler. Et elle a peur. Elle a tant aimé et tant souffert, elle ne veut plus que sa recommence. Elle espère du fond du coeur qu'une personne... l'homme de sa vie-qui sait?-serait ici. Elle est tannée de pleurer, tannée de déprimer et surtout tannée de souffrir. Emmah fait partis de ces gens qui cherchent, qui s'interrogent sur leur voie à suivre. Une voie où elle rencontrera l'amour de sa vie. Elle ne nie pas le fait qu'elle cherche la bonne voie, non. Et elle sait que Lucas aussi en fait partit de ces gens spéciaux qui veulent des directions à leurs voies. Probablement qu'elle se trouve dans la même voie que Lucas, mais elle l'ignore encore.


-Les corbeaux sont l'arrivée du malheur. Ils sont des guides, des sages... Et des messagers du malheur. J'espère que tu vas trouver le messager du bien, Lucas. Et si le corbeau est un signe que la femme de ta vie est proche, eh bien j'espère que tu vas le voir bientôt ce corbeau.. Pour ma part, j'aimerais éliminer l'animal du malheur.


Juste où elle dit cette phrase, un oiseau bleu atterrit sur la fenêtre du gymnase et regarde au loin. Un seul. Elle lève les yeux vers cette fenêtre et fronce légèrement les sourcils, sceptique. Elle regarde Lucas puis lui offre un sourire en coin. Depuis qu'elle est jeune, les corbeaux lui ont toujours fait cet effet de malheur. À la vue d'un corbeaux, les légendes expliques que l'automne est proche... Que les malheurs sont proches dont l'hiver.

Il y a deux sortes de tragédies. La première est de ne pas réaliser nos désirs... Et celui de les réaliser. Pour Emmah, ses désirs ne sont pas la popularité, la célébrité et l'argent... Mais bien ce qui compte grandement pour elle, la famille, l'amour, l'amitié. Mais elle a perdu ce que son coeur désir. La mort de sa mère et sa grand-mère, la perte de Nate et Tyler ,ses amis quiu se trouvent dans sa patrie. C'est certain que tout perdre c'est tragique, pour Emmah. Mais gagner ce que son coeur désir c'est sur quoi elle survie, sur quoi elle peut espérer. À cette entrée à Oxford, elle a tant souhaité de retrouver la chose qui permet aux autres de rayonner... Elle a chercher l'amour. Pour pouvoir compter sur quelqu'un, pour pouvoir coloré, animé et rayonner ce coeur longtemps devenu gris et qui a peur d'aimer. C'est vrai que perdre ce que notre coeur désire est grandement tragique, mais avoir ce que notre coeur désire c'est sur quoi nous pouvons souhaiter. Alors si l'amour, gagné ce que notre coeur désir, est tragique.. Alors donnez-lui la tragédie puisqu'elle ne l'échangerai pour rien au monde. C'est ce qu'elle explique à Lucas à cet instant. Elle lui dit ces paroles et sourit mélancoliquement.

Elle écoute Lucas attentivement sur ce que sa mère lui a dit en ce qui concerne la première soirée "sensuelle" qu'il passera avec une fille. Faire cet acte avec quelqu'un est une preuve d'amour. Pour Emmah, qui ne s'est jamais rendue à ce stade de la vie encore, écoute attentivement. Ce que la mère de Lucas dit c'est exactement vrai. Et elle en est même impressionnée ! Elle sourit puis libère un rire, très léger.

-Ta mère m'a l'air d'une femme très bien, Lucas. C'est vrai ce qu'elle dit. Mais tu dis que tu comprends enfin ce qu'elle voulait dire... Alors ? Explique-moi.. !

Dit-elle en riant légèrement. Elle n'est pas une grande philosophe, Emmah. Elle aimerait très bien comprendre un peu ! Elle passe une main dans ses cheveux bouclés puis garde ce contact visuel avec Lucas. Si Emmah ose pénétrer dans le monde de Lucas eh bien la femme que Lucas aimera inconditionnellement va faire la même chose qu'Emmah. L'aider faire fondre cette glace qui l'entoure et qui l'empêche de baisser ses armes pour enfin s'ouvrir à elle, comme il le fait maintenant avec Emmah.

_________________
If love is tragic, then give me tragedy. Because I wouldn't give it back for the world.

You're Always Saving Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Course Matinale[PV Lucas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Course Matinale[PV Lucas]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS
» LUCAS a menti au sujet de fevry.
» Stanley Lucas enrage contre ses allies.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxford University :: L'UNIVERSITE :: ____ Le GymnaSe :: Vestiaires-
Sauter vers: